Ouïr

Jamshake dit aime sur un riff de « M »

Nous le flairions, nous le supputions, Jamshake (cf notre article du 9 juin 2015), plateforme de collaboration musicale en ligne qui permet non seulement de rencontrer d’autres musiciens, près de chez soi ou de l’autre côté de la planète, mais aussi de composer à plusieurs et à distance, grâce au Jamstudio, est la start-up bordelaise, qui monte, qui monte, qui monte !

Créée il y a deux ans par Thomas Bouhier et Rémi Sico, deux copains de lycée aux parcours différents mais ayant l’amour de la musique en commun, elle est aujourd’hui plus que prometteuse.

Jamshake2

On avait appris qu’elle était nominée pour le concours des prix du jury et du public de la start-up culturelle du Forum d’Avignon qui s’est tenu en mars à Bordeaux. Victoire ! Le jeudi 31 mars, Thomas et Rémi sont montés sur scène pour recevoir le prix du jury. Outre le prestige et la dotation de 3 500 euros, Jamshake va, grâce à lui, pouvoir bénéficier d’une session d’accélération intensive de deux mois au sein de « The bridge », un accélérateur européen du label national « French Tech Culture », écosystème innovant en culture et numérique, soutenu par de prestigieux partenaires.
« Ce prix va nous permettre de gagner aussi en crédibilité auprès d’investisseurs potentiels » se réjouissent les deux amis.

Jamshake feat Matthieu Chédid

Aujourd’hui la plateforme innovante et créative qui compte plus de 1 700 inscrits, garde une bonne longueur d’avance et c’est justement ça qui lui a permis de signer une super collaboration avec un invité de marque : « M » alias Mathieu Chédid.

« Mathieu Chédidi cherchait à mettre en place un site collaboratif, le Labo-M, sorte de laboratoire poétique et musical expérimental lui permettant d’inter-agir avec ses fans », explique Thomas.
Il se trouve que la chef de projet du Labo-M, Laurence Colin qui habite Bordeaux est tombée sur leur site. Elle les a contactés en leur disant : « Vous êtes exactement ce qu’il nous faut ».

Les garçons mettent alors les bouchées doubles pour finaliser le site et intégrer sur Jamshake celui du Labo-M. Très vite, Mathieu Chédid enregistre un « riff » inédit dans son propre studio pour Jamshake.
« Pour nos musiciens, c’est génial, s’enthousiasme Rémi. Ils peuvent s’approprier son morceau et l’amener dans leur univers. Ils savent aussi que « M » peut écouter leur création et s’imaginer, pourquoi pas, une potentielle collaboration ». D’ailleurs la nouvelle a vite fait le buzz et le nombre d’inscrits sur le site est monté en flèche.

Jamshake4

Thomas et Rémi ont rencontré plusieurs fois la vedette. Une première fois à Arcachon où « M » était en tournée, une seconde fois à Bordeaux à l’ECV (Ecole de Communication Visuelle) lors du projet de création d’oeuvres interactives pour Labo-M et enfin chez lui à Paris avec l’équipe de Labo-M.
« Il apprécie beaucoup notre côté entrepreneurial et l’objectif de travailler avec des artistes qu’il ne connaît pas. Donner, recevoir, partager, être en connexion avec ses fans, c’est ce qu’il cherche. Les artistes ont besoin de nouveautés et ce genre de support leur parle de plus en plus ».
Une chose est sûre, c’est que de nouveaux projets avec lui vont se mettre en place.

La version beta de Jamshake étant aujourd’hui plus que fonctionnelle, le nouveau défi de Rémi et de Thomas est de réaliser une levée de fonds qui leur permettra d’accélérer le développement de la société, de faire connaître leur projet aux acteurs culturels, afin de pouvoir tester et valider le modèle économique qui sera payant avant la fin 2016.

Aucun doute que le prix remporté et cette collaboration va booster la chouchou de nos start-up !
Une petite confidence pour conclure : Tout ce qui est actuellement en version beta restera gratuit.

www.jamshake.com

https://www.jamshake.com/matthieu.chedid

Véronique Berge

Véronique Berge

Farfouilleuse éclectique, dévoreuse de bouquins, passionnée par les rencontres et les aventures humaines, positive et incorrigible optimiste, elle aime tout ce qui a la capacité de faire « rêver la vie » et l'améliore.