À boire et à manger

Le café shop « Marie’s Bakery » débarque à Darwin

Le propre d’une rubrique intitulée A BOIRE ET À MANGER, c’est qu’on peut y mettre, en vrac, au propre comme au figuré, tout ce qui nous plait. Dans le cas présent il va s’agir de vous faire saliver et de titiller vos papilles avec le lancement d’un café shop, a new place to be, mais aussi, to eat,  qui va mettre beaucoup de douceurs dans ce monde de brutes.
Retour sur une expérience savoureuse, vécue pas plus tard que ce matin, dans l’enceinte de la Caserne Niel, à Darwin, ce lieu qui fait de plus en plus d’émules et qui rappelle qu’à Bordeaux, il y a aussi une rive-droite qui bouge.

« Marie’s Bakery », sucré, gourmand et en anglais

Au début, Ils pensaient l’appeler « la petite douceur du général » mais c’était trop tendancieux, alors ils ont tenté en allemand « Die Backerei », toutefois ne faisant pas d’apfelstrüdel, alors ils l’ont joué anglo-saxon.

Marie's Bakery le café shop à Darwin

Marie’s Bakery le café shop du Magasin Général à Darwin – 87 quai des Queyries –

Marie Le Cossec, la reine des desserts de Darwin

Marie, la reine des desserts de Darwin

« Bakery » ou boulangerie dans la langue de Shakespeare, ça commençait à bien sonner, mais il manquait un ingrédient… Evidemment, ils ont pensé à la « Jean-Pierre Bakery » mais comme ils ne voulaient pas être blacklistés au cinéma, ils sont  revenus à l’origine du projet, à sa créatrice, ce petit bout de femme haute comme 3 pommes, celle qui fait vibrer votre gourmandise et se lécher les babines à Darwin, la chef pâtissière Marie Le Cossec…  23 ans et un talent fou au service des desserts !

Le nom était trouvé, il était devant eux, depuis le début, le coin sucré et gourmand du Magasin Général s’appellera désormais « Marie’s Bakery, le café Shop ».

Alors oui, on entend déjà les rageux du fond de la classe critiquer cette construction lexicale, mais bon, ils s’en fichent, personne ne postule à l’Académie Française là-bas, tout comme ici, où l’anglophilie est souvent de mise…
Là-bas,  c’est Darwin, ou la promesse d‘un lieu hors-normes, empreint de mixité sociale et générationnelle, et la promesse de Marie’s Bakery, un savoureux mélange des classiques de la pâtisserie anglaise, ricaine et française.

Slurp ! Miam ! Mmmhhh !

Vous allez craquer pour les cookies moelleux, fondre pour le carrot cake, mordre pour la tarte aux citron meringuée, le tout accompagné d’un kawa bio fraichement moulu (l’odeur est à elle seule un régal) et torréfié sur place par Arthur L’alchimiste, dans une ambiance vintage et chinée. Ou encore d’un thé lui aussi non traité, issu d’une carte où les tartines de pain fait lui aussi par Marie, côtoient les viennoiseries et même les oeufs durs.

La Carte de Marie's Bakery le café shop

Un bon thé et une tranche de carrot cake 100% bio… what else ?

Vous pouvez y aller les yeux fermés, la bouche grande ouverte, toutes les recettes sont faites « comme à la maison » dans les cuisines du Magasin Général, avec des ingrédients naturels et bio, sans additifs, ni conservateurs.

C’est frais, c’est bon, ça passe crème, « Marie’s Bakery » c’est de la gourmandise 100% bio à croquer en toute conscience.

Et maintenant que vos glandes salivaires sont au taquet, sachez que vous pourrez goûter au petit Jésus en culotte de velours, dès ce samedi après-midi où un goûter des familles, pour les grands et les petits est organisé, dès 15h, avec plein d’activités à la clef, en intérieur et en extérieur. ☛ https://www.facebook.com/events/480189162121775/?ref_newsfeed_story_type=regular.

 

Isabelle Camus

Isabelle Camus

Journaliste, serial blogueuse, anglophile, tea-addict et ecolo-geek de la génération X.
Peu adepte des chemins balisés, elle a vécu moultes aventures dans la sphère journalistique bordelaise en collaborant à Sud Ouest, Aqui.fr, Spirit, Human & Terre et Rue89 Bordeaux.
Activité bitextuelle (print + numérique) à laquelle il faut rajouter la création du blog “Chartron's place to be”, du pure player “My Global Bordeaux” et du petit dernier "What a biotiful world" relais de plusieurs années dans le secteur des produits culturels.
Savourant tous les jours sa chance de vivre dans une ville magnifique en bordure d'eau, non seulement XVIIIème, mais plate, elle entretient indéfectiblement et par tous les temps, son penchant naturel pour le glocal (penser global et agir local)... à vélo !