(R)évolutionsSociété

Les maraudeurs au grand coeur d’Action Froid renforcent leur présence à Bordeaux

Le 18 novembre 2015, quelques jours après le vendredi noir de sinistre mémoire qui frappait Paris et endeuillait la France, un concert était donné à Darwin, l’éco-système de la caserne Niel par Théo La Tangente, un groupe bordelais qui, ce soir là, envoyait au public encore groggy par l’actualité, une bonne dose d’humanité via son titre inédit dédié aux sans-abri.

En guest, le groupe plein d’énergie,  Dätcha Mandala (que Jugeote suit avec intérêt depuis ses débuts) le tout, au profit de l’association Action Froid, qui oeuvre dans plusieurs villes de France pour venir en aide à ceux qui sont dans la dèche et la précarité.

L’événement, inscrit dans une tournée solidaire* avec Théo la Tangente, avait programmé  sa 1ère date à Darwin, faisait ainsi d’une pierre deux coups, inaugurant dans le même temps le nouveau lieu  de collecte et de tri dont dispose désormais l’asso au sein de l’ancienne caserne, portant à deux, le nombre de ses locaux à Bordeaux (Darwin pour la rive-droite et Saint Médard pour la rive-gauche).

L’occasion pour nous de nous en mettre plein les oreilles et de rencontrer Laurent Eyzat, fondateur et président d’Action Froid, Philippe Lointier, responsable des antennes de Bordeaux, et Ivan Mouton,  porte-parole au niveau national avec report photo à la clef, d’un concert en petit comité certes, mais qui aura su sacrément envoyer du bois.

IMG_4005

Une action citoyenne née sur Facebook

Créée lors d’une période de grand froid, en février 2012, à l’initiative de Laurent Eyzat, un chef d’entreprise parisien qui utilisera les réseaux sociaux (avec succès) pour mobiliser les gens, Action Froid compte aujourd’hui 20 antennes réparties sur tout le territoire.

Porter assistance aux exclus pendant les périodes climatiques les plus difficiles est, en clair et en résumé, la mission à laquelle se voue l’association citoyenne. Structure indépendante, Action Froid distribue ainsi toutes les semaines de la nourriture, de la soupe, des couvertures, des vêtements et des produits d’hygiène à ceux qui en ont besoin, avec un mode de fonctionnement  uniquement sur la base du bénévolat et des dons.

Un raz de marée de la misère

je suis paricheCe qui avait commencé comme une action immédiate en situation climatique  critique, s’est imposée comme une nécessité tout au long de l’année.

« On a assisté à une augmentation de 40% de SDF  en 10 ans, et c’est la fourchette basse« , précise Ivan Mouton, journaliste de métier, salarié à mi-temps en charge de la communication.  « De plus, phénomène aggravant, à Paris, un quart des 40 000 sans-abris recensés ont un emploi et dorment sur le trottoir. Quand 170 000 personnes n’ont rien, 330 000 sont moins précaires. Toujours à Paris, « on compte 30 à 40 % de femmes, que l’on voit moins, mais qui sont victimes de violences invraisemblables« .

A Bordeaux, elles ne seraient « que » 10%, même si c’est toujours 10% de trop.

Action Froid, tout comme le SAMU social, organise des maraudes nocturnes au cours desquelles les bénévoles sillonnent les rues à la rencontre des démunis. A Paris, elles ont lieu le samedi de 20h à minuit. A Bordeaux, c’est le jeudi soir. « Nous allons là où les autres assos ne veulent pas aller, dans les lieux border lines« , explique le chef d’antenne bordelais, Philippe Lointier.

Des dons et puis c’est tout

Question dons, l’asso récolte de tous les côtés : « On a récupéré 2 700 couvertures d’un camping de Messanges, dans les Landes. Nos camions sont des dons de concessionnaires. Le péage de la tournée est offert par Vinci…  Des enseignes comme la Mie Caline ou So Good nous donnent leurs invendus… Comme ça, plus de gaspillage !  Mais on refuse toutes les subsides publiques, insiste Laurent Eyzat. « Ne pas avoir de subventions est une force. Du coup on nous donne et on ne dépend de personne.

Action froidOn fait des vides-greniers. Avec les vêtements de femmes quasi-neufs on récupère de l’argent. Tout est de la récup« .

C’est ainsi que le bureau d’Action Froid à Darwin est un algeco tout neuf, point de débriefing pour les équipes avant la maraude, occasion d’évoquer les questions de sécurité, puis au retour évacuer et décompresser de la tournée.

Facebook joue un rôle important dans le fonctionnement d’Action Froid. C’est là que tout a commencé, et c’est là que tout continue pour, en plus du site internet,  informer sur les événements ; là que l’on peut rentrer en contact avec l’asso en MP pour proposer son aide ; mais aussi là que les demandes d’objets spécifiques se font, comme des chaussures en 46, un jean noir taille 42, un polar, un jogging…

« Avec nous c’est le don à la carte, on fait dans le sur-mesure« , sourit Ivan Mouton. « On crée un maillage de solidarité où la dignité est importante. Pour les femmes, on amène des dessous et des parfums distribués par les bénévoles, de femmes à femmes. « 

Des maraudeurs au grand coeur

Action Froid n’est composée que de citoyens. Des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes sensibles à ceux qui ont moins qu’eux, même quand eux n’ont pas forcément beaucoup, et désireux d’apporter de la chaleur à ceux (SDF, Roms, travailleurs pauvres…) qui en manquent, au propre comme au figuré.

Quand le 115 est saturé, que les services sociaux sont débordés, Action Froid veut faire sa part et pallier les carences d’une société qui se paupérise et d’un état qui peine à répondre à toutes les urgences.

Une soupe, un mot, un sourire, une couverture, des habits, c’est beaucoup pour ceux qui restent sur le carreau, et qui, quelle que soit la température dormiront dehors.

Quelqu’un ou quelqu’une qui, à cause du chômage, d’une rupture, de la perte d’un être cher, de la violence, de l’alcool, d’un pays loin derrière lui… a dévissé dans sa vie. Quelqu’un ou quelqu’une à qui Laurent Eyzat et tous ceux qui se mobilisent ont choisi d’offrir du temps, de l’énergie et de la solidarité.

Belle réponse à la haine, à l’exclusion et à la peur de l’autre… (réaction à chaud, suite aux résultats du 1er tour des élections régionales du dimanche 6 décembre qui aura vu la victoire de l’abstention  et du cerveau reptilien. Réponse finale dans une semaine).

*Le tarif du concert est de 8€ en pré-vente et 10€ sur place, le CD 3 titres est offert avec votre billet, il peut être acheté 4€ sur place pour vos amis, familles, collègues …

Une billeterie en ligne est ouverte pour les pré-ventes, vous trouverez le lien sous chaque date de chaque ville lorsqu’elle est ouverte, la tournée étant programmée jusqu’au 22 décembre à Lille. Pour tout renseignement c’est par ici  ☞  www.actionfroid.org

Photos signées Valy D

 

Isabelle Camus

Isabelle Camus

Journaliste, serial blogueuse, anglophile, tea-addict et ecolo-geek de la génération X.
Peu adepte des chemins balisés, elle a vécu moultes aventures dans la sphère journalistique bordelaise en collaborant à Sud Ouest, Aqui.fr, Spirit, Human & Terre et Rue89 Bordeaux.
Activité bitextuelle (print + numérique) à laquelle il faut rajouter la création du blog “Chartron's place to be”, du pure player “My Global Bordeaux” et du petit dernier "What a biotiful world" relais de plusieurs années dans le secteur des produits culturels.
Savourant tous les jours sa chance de vivre dans une ville magnifique en bordure d'eau, non seulement XVIIIème, mais plate, elle entretient indéfectiblement et par tous les temps, son penchant naturel pour le glocal (penser global et agir local)... à vélo !