SociétéV.I.P.

Ludosens, le site qui propose des jeux qui font grandir en relevant les défis de la différence


Priscilla

Priscilla Laulan-Carret a 36 ans. Elle a grandi dans les Hauts-de-Seine, et vécu 5 ans à l’étranger, avant de revenir à ses racines familiales, Bordeaux et le Sud Gironde, où elle vit. Elle a, avant de s’installer dans la ville la plus cool de France…, fait ses études à Paris au Muséum National d’Histoire Naturel et à l’Université Paris Diderot en géographie physique et environnement. Elle y a obtenu un DEA d’Ethno-sciences, puis intégré une Ecole d’Ingénieur à Angers pour se former à l’évaluation environnementale.

Comme on peut le constater, c’est peu dire que Priscilla est depuis longtemps passionnée par l’écologie.

C’est ainsi qu’elle a beaucoup travaillé sur les problématiques environnementales dans les pays en voie de développement, dont  3 ans à Mayotte, puis 1 an à Haïti pour un projet de reforestation avec la Région Aquitaine, dans le cadre d’un programme de coopération centralisée.

En 2009, de retour en France, elle s’intéresse à l’économie sociale et solidaire et s’investit 5 ans dans le domaine de l’associatif et du service civique qui permet à la jeunesse de s’engager pour l’intérêt général.

Conjuguer vie professionnelle intéressante et vie familiale exigeante

Parallèlement, à l’âge de 3 ans la fille de Priscilla est diagnostiquée avec des troubles envahissants du développement. La jeune femme met alors en place une méthode de stimulation par le jeu à domicile et gère une vingtaine de bénévoles et professionnels. Une situation qui exige beaucoup de responsabilités et de temps. Grâce à cette méthode qui dure quelques années, et aux efforts conjugués de chacun, sa fille est scolarisée en milieu ordinaire avec AVS et elle est aujourd’hui en CE1, faisant beaucoup de progrès.

De cette expérience à la fois forte et formatrice, Priscilla en retire un constat : les jeux adaptés aux enfants ayant un handicap (troubles autistiques, hyperactivité, déficience visuelle, auditive…) sont chers et les parents se doivent d’être solides, moteurs, dynamiques et d’avoir de l’énergie à revendre. Puisque certains jeux sont vraiment très utiles pour aider les enfants à progresser, pourquoi ne pas créer un réseau social qui permettrait aux parents et aux professionnels d’acheter et vendre ces jeux à prix d’occasion ?

Les enjeux de Ludosens

Au printemps 2014, face à la nécessité de conjuguer vie professionnelle et présence de qualité pour sa fille, mais aussi à l’envie de créer sa propre activité, elle quitte l’association pour laquelle elle travaillait et en janvier 2015, naît Ludosens : partager des jeux qui font grandir.

Les enfants porteurs de handicap ne sont pas les seuls concernés. De plus en plus d’enfants n’adhèrent pas au système scolaire classique, qui, de son côté, ne prend pas en compte leurs particularités, leurs spécificités. Des enfants dits précoces, hypersensibles ou avec des troubles dyslexiques, dysphasiques ont besoin qu’on s’adapte et qu’on respecte leur rythme d’apprentissage. 

Son but est clair. Les jeux d’éveil, de construction, de logique, de langage oral et écrit que ces enfants requièrent sont chers, quand ils sont indispensables. Et les parents, quant à eux, ont besoin de solutions concrètes.

C’est tout l’enjeu de la plate forme numérique et collaborative que propose Priscilla. Permettre de favoriser une relation ludique parents/enfants pour apprendre à grandir, tout en valorisant le réemploi. Pour info, 40 millions de jouets sont jetés chaque année, et 7 jouets sur 10 ne sont plus utilisés 8 mois après l’achat, qui finissent par dormir dans les armoires et sur les étagères.

« Ce qui me touche le plus », confie Priscilla, « ce sont les handicaps invisibles. Je suis convaincue que les enfants autistes sont là pour nous faire comprendre qu’il y a d’autres formes d’intelligence. Ils ont beaucoup de choses à nous apprendre. Hyper sensibles, poétiques, il y a c’est vrai des degrés dans les problématiques, mais je crois beaucoup au pouvoir de l’amour des parents. A la conscience de ce que l’on peut obtenir en respectant le rythme personnel  de l’enfant pour l’aider à développer tout son potentiel. »

8f7f7b5e-4b19-435b-9023-06eb815abe1b

Échanger, acheter, vendre ses jeux à prix d’occasion

On peut bien sûr trouver quelques jeux de ce type éparpillés dans les grandes surfaces, mais ce que propose Ludosens, c’est justement de tous les regrouper et de les faire tourner. De créer une chaine fluide et solidaire qui fait gagner du temps et de l’argent juste en s’inscrivant sur le site pour proposer des annonces, acheter, échanger livres, jeux et jouets.

Mais aussi de constituer un réseau de parents et de professionnels  réunis autour de l’envie de partager, de s’aider, s’entr-aider se conseiller, s’informer, ne plus être isolés.

Le site, réalisé par l’agence 10h11, a été lancé fin octobre.

Pour l’instant, il tourne avec une centaine de jeux d’occasion et, à l’orée de Noël, ne demande qu’à s’étoffer. Poster ses annonces est bienvenu ! Ludosens a vu le jour grâce à l’appui financier du Fonds de Dotation de Bordeaux Solidaire, du Conseil Régional d’Aquitaine, du Fonds Social Européen, d’Aquitaine active et d’AG2R la mondiale.

Je rajouterai que ces jeux ne sont pas réservés à une minorité, mais peuvent aussi convenir à tous les parents qui sont dans une démarche éducative alternative, comme peuvent l’être les adeptes de la pédagogie Montessori. Une pédagogie reposant sur l’éducation sensorielle et kinésthésique de l’enfant et pour qui l’éducation est considérée comme une « aide à la vie ».

Une définition que Priscilla Laulan, à travers son projet plein de sens, et dont il ne fait aucun doute qu’il réponde à un manque et à une demande, a fait sienne.

Nota bene : Pour conclure le portrait de cette Very Intéressante Personne qui resterait incomplet si on ne mentionnait pas le fait que, suite à de douloureuses épreuves et répondant ainsi à un élan vital, Priscilla écrit des romans depuis six ans,.

Elle anime également des ateliers d’écriture (par mail et aux Social Clubs) après s’être formée, parce qu’elle croit réellement aux vertus thérapeutiques de l’écriture et que raconter des histoires, pour elle, c’est passionnant !

La Mauvaise Réputation est son premier roman. Il parle d’Haïti, du monde des ONG, et sort le 10 décembre, aux éditions THOT.

Ecrire sur sa fille est un projet bien rangé dans un coin de sa tête, mais qui viendra plus tard. Jugeote est déjà partante pour en parler !

logo LudosensSite internet : http://www.ludosens.com/
Page FB :  https://www.facebook.com/communauteludosens/?fref=ts
Mail : contact@ludosens.com
Tél : 06 31 02 11 97

Adresse : La Ruche Bordeaux (espace de travail collaboratif dédié à l’innovation sociale)
66, rue Abbé de l’épée
33000 BORDEAUX

 

Isabelle Camus

Isabelle Camus

Journaliste, serial blogueuse, anglophile, tea-addict et ecolo-geek de la génération X.
Peu adepte des chemins balisés, elle a vécu moultes aventures dans la sphère journalistique bordelaise en collaborant à Sud Ouest, Aqui.fr, Spirit, Human & Terre et Rue89 Bordeaux.
Activité bitextuelle (print + numérique) à laquelle il faut rajouter la création du blog “Chartron's place to be”, du pure player “My Global Bordeaux” et du petit dernier "What a biotiful world" relais de plusieurs années dans le secteur des produits culturels.
Savourant tous les jours sa chance de vivre dans une ville magnifique en bordure d'eau, non seulement XVIIIème, mais plate, elle entretient indéfectiblement et par tous les temps, son penchant naturel pour le glocal (penser global et agir local)... à vélo !