À boire et à manger

Monsieur Moustache, la cuvée au poil d’Auguste Derrière

Il était une fois, une bande de joyeux drilles bordelais, adeptes de jeux de mots laids, de calembours, de maximes, de dictons, de blagues, d’aphorismes et de réclames rétro décalées.

10532989_10152559757539425_599789844667740806_nRares sont ceux qui aujourd’hui ne connaissent pas le personnage haut en couleurs et à l’oeil mi-clos qu’ils ont créé, au nom prédestiné pour atteindre les plus hauts sommets de la renommée, j’ai nommé, Auguste Derrière.

Si d’aventure certains ignoraient encore qui est ce fleuron de l’absurde et du non-sens, vous trouverez la version officielle  de sa vie ICI ☛ http://www.augustederriere.com/category/qui-est-auguste-derriere/)

Ainsi qu’une petite rétrospective d’articles, rédigés au fil des années, concernant PoaPlume, l’agence éminemment créative se cachant derrière l’oeuvre d’un auteur à part entière où le graphisme très soigné le dispute au rire ☛ http://bordeauxchartrons.blogs.sudouest.fr/tag/poaplume.

Les journaux Causette et Clés ne s’y sont pas trompés, qui, respectivement, attribuent depuis des années à Auguste et  à son sens de la réclame poilante une rubrique mensuelle. Ou encore Canal+ qui leur a fait une belle pub coup de pouce juste avant Noël au Grand Journal lors de la rubrique d’Augustin Trapenard ☛ (à 1’38 »)
http://www.canalplus.fr/…/c…/pid7491-augustin-trapenard.html

3 livres plus tard, voilà ce qu’il ad.. vin !

sidebar-adOr donc, alors que les PoaPlume et leur éditeur le Castor Astral sont à l’origine d’un véritable carton éditorial, un tout nouveau projet vient de rejoindre celui des Moustiques, des Fourmis, des Mites et de leurs produits dérivés. Une idée de derrière les fagots qu’un fan de la première heure a joliment présentée sur les réseaux sociaux. A tel point que disant tout en quelques lignes, nous reprenons sa prose et sa verve pour vous parler du Vin Moustache et faire le lien.

Avant on se contentait de boire les paroles de notre bon Auguste. À présent qu’il a pris de la bouteille nous pourrons déguster le cépage tout en lisant ses pages. Venez déguster ce vin de «derrière» les fagots vous m’en direz des nouvelles ! Il serait «vin» de croire que cette mousse tâche… vous allez aimer ce grand cru de Derrière !

A l’instar de tout ce qui est dans la mouvance Augustienne, la démarche est la même. Faire  du beau, du local et de la qualité à un prix accessible. Et nous à Jugeote on apprécie vraiment cette volonté globale ! C’est pourquoi et à ce titre, nous serons les premiers à en parler, sur les terres où le vin est produit, élaboré avec le vignoble Falgueyret/Léglise à St Sulpice de Pommiers (33540), même le nom est joli ;-).

Quand 2 palettes ont été livrées aux Etats-Unis et que les commandes affluent un peu partout pour un vin accessible en cliquant ICIou sur la bannière de la page d’accueil dans le bandeau du haut ☝︎

Bandeau vin Monsieur Moustache

MONSIEUR MOUSTACHE Bordeaux Rouge

Appellation AOP Bordeaux Rouge
Millésime 2013
Composition 80% Merlot, 20% Cabernet Sauvignon Degré 13°
Conditionnement bouteille de 75cl
Sol Argilo-limoneux
Ages des vignes 30 Ans
Type de vin Rouge
Consommation Immédiate et jusqu’à 2 ans

Vinification

Les raisins sont récoltés à maturité optimale. Vinification traditionnelle avec cuvaison de 15à 20 jours en fonction de la parcelle. Un à deux remontages par jours seulement pour extraire le fruit du raisin. Les températures sont contrôlées de façon à obtenir des vins de caractères alliant structure et souplesse.

Note du Viticulteur

A l’œil, on observe une belle robe pourpre à reflets rubis. Au nez, on ressent des notes fraiches et fruitées rappelant la fraise confiturée, la menthe poivrée, la crème cassis et une pointe florale de violette. En bouche, on retrouve un vin gourmand avec ses tannins fondus sur un corps charnu. La finale tout en rondeur apporte une belle longueur aromatique fruitée.

Préoccupés par les questions environnementales et les normes de développement durable, le Château Rousset-Caillau est membre de la première association pour le système de management environnemental Bordeaux ISO 14001.

MONSIEUR MOUSTACHE Bordeaux Blanc

Appellation AOP Bordeaux Blanc Millésime 2013
Composition 100% Sauvignon Degré 12,5°

Conditionnement bouteille de 75cl
Sol Argilo-limoneux
Ages des vignes 30 Ans
Type de vin Blanc sec
Consommation Immédiate et jusqu’à 2 ans

Vinification

Les raisins sont récoltés à maturité optimale. Lorsqu’il est pressé, le jus de raisin est conservé à basse température. Ce processus permet l’expression totale des arômes du raisin. La fermentation est lancée au bout de 5 à 6 jours, le jus fermente à une température entre 15 et 17 degrés. Cette technique nous permet de révéler les arômes frais. Ensuite vient une période d’élevage sur lies fines.

Note du Viticulteur

Ce Bordeaux Blanc présente une jolie robe brillante jaune
pâle avec quelques reflets verts. Le nez dispose d’une intensité intéressante accompagnée d’une belle complexité : on ressent d’abord la fraîcheur du sauvignon avec ses notes de buis et de citron confit. L’attaque en bouche est ample avec un bel équilibre entre l’acidité et le charnu. La finale présente une bonne longueur persistante.

Préoccupés par les questions environnementales et les normes de développement durable, le Château Rousset-Caillau est membre de la première association pour le système de management environnemental Bordeaux ISO 14001.

Moustache le vin d'Auguste Derrière

 

 

Isabelle Camus

Isabelle Camus

Journaliste, serial blogueuse, anglophile, tea-addict et ecolo-geek de la génération X.
Peu adepte des chemins balisés, elle a vécu moultes aventures dans la sphère journalistique bordelaise en collaborant à Sud Ouest, Aqui.fr, Spirit, Human & Terre et Rue89 Bordeaux.
Activité bitextuelle (print + numérique) à laquelle il faut rajouter la création du blog “Chartron's place to be”, du pure player “My Global Bordeaux” et du petit dernier "What a biotiful world" relais de plusieurs années dans le secteur des produits culturels.
Savourant tous les jours sa chance de vivre dans une ville magnifique en bordure d'eau, non seulement XVIIIème, mais plate, elle entretient indéfectiblement et par tous les temps, son penchant naturel pour le glocal (penser global et agir local)... à vélo !