À boire et à mangerJUGEOTE VOUS MONTRE SES SAINTS

Saint Gabin – 19 février

En ce 19 février nous aurons une pensée particulière pour les GABIN, car c’est aujourd’hui leur fête.

Saint GABIN est le patron tout court. Certains l’appellent le Pacha.

ETYMOLOGIE

GABIN est un prénom qui vient du latin Gabinus lui même dérivé de Gabis, une ville du Latium (italie).

oligosol-lithium-li-28-ampoules-mineraux-oligo-elements.jpg

 » LATIUM ! Pas LITHIUM ! Fais attention merde!

CARACTÈRE

Séducteurs, les GABIN en charment plus d’une.
La liberté n’étant pas un vain mot, ils ne sont pas caractérisés par la fidélité en amour.
Ils affichent un esprit ouvert, parfois libertin quant aux relations amoureuses.

selection-du-weekend-118-64

 » Je, je suis libertin, je suis un Gabin
Je, je suis si fragile, qu’on me tient la main « 

 

Ils sont plus portés sur la solitude et la réflexion, révélant leur nature assez réservée et discrète.
Ils n’hésitent pas à déployer tous les moyens en leur pouvoir afin d’atteindre leurs objectifs.

UFUNK-picture-selection-1-37

 » Je veux ce ballon et je l’aurai « 

 

Esthètes, les GABIN se soucient de l’image qu’ils renvoient et travaillent leur apparence.
Les GABIN éprouvent en permanence le désir de plaire et de séduire.
Ils apparaissent soignés et raffinés, témoignant d’un goût prononcé pour la mode.

59-insolite-20

« Oui je sais, les chaussures ne sont pas assorties à la valise »

Parmi les GABIN célèbres citons

Gabin_en_1918

Jean Gabin ( 1904-1976)
Élève au lycée Jeanson-de sailly en 1918.

ob_685d8d_annex-gabin-jean-quai-des-brumes

Jean Gabin ( 1904-1976)
Acteur à la gueule d’amour

pacha-07-g

Jean Gabin ( 1904-1976)
Légende du cinéma français.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DICTON DU JOUR :

Le clan à la saint Roland,                                       des Siciliens à la saint Gabin

Franck Le Henry

Franck Le Henry

Néo bordelais né aux Batignolles, il est spécialiste ès grand écart. S’endormir avec Nietzsche et se réveiller avec l’Équipe lui est aussi facile que regarder Robert De Niro dans « Taxi driver » et enchaîner avec Robert de Rosny dans « Money drop ».
Une langue bien pendue, un regard décalé, une plume prête à dégainer sur à peu près tout ce qui bouge, il était donc naturel qu’il se lance dans la comédie et l’écriture : théâtre, court métrage et autres billets d’humeur.